Imprimer
Commentaires
Ravageurs du colza

Mieux vaut prévenir pour réduire la pression des grosses altises sur colza

Publié le 03/09/2021 - 09:35

La lutte préventive contre les grosses altises sur colza passe par une combinaison de pratiques agronomiques. Crédit photo : Agroleague

Pour lutter efficacement contre les altises d’hiver des crucifères dans un contexte de réduction des insecticides et de recrudescence des résistances aux molécules, il est important d'agir en préventif et de combiner les moyens agronomiques disponibles. Le semis précoce du colza, l’introduction de plantes compagnes adaptées au contexte local et le pilotage anticipé de la nutrition sont des leviers préconisés pour limiter les dégâts de ces insectes sur le colza.

Une multitude de références scientifiques et de retours d’expérience d’agriculteurs mentionnent qu’un semis précoce du colza permet de réduire les dégâts dus aux altises avant et pendant l’hiver (par les insectes adultes puis, dans un second temps, les larves). 

Un colza robuste en entrée d’hiver

Pour que le colza soit résistant, il est essentiel qu’il atteigne le stade 4 feuilles avant l’arrivée des grosses altises au mois de septembre, stade à partir duquel il devient moins sensible aux dégâts occasionnés par les insectes adultes. Le choix d’une variété vigoureuse et, si la réglementation l’autorise, l’intégration d’une fertilisation localisée au semis peuvent donner plus de vigueur au démarrage du colza.

Jusqu’à la fin de l’automne, il est important que le colza soit dans une phase de croissance dynamique. L’objectif est d’atteindre en entrée d’hiver une biomasse végétale supérieure à 1,5 kg/m² pour réduire les risques de pénétration des larves d’altises au sein des pivots des plantes. Atteindre un pivot de 15 cm de profondeur et 2 cm de diamètre à cette même période permet au colza de redémarrer rapidement en sortie d'hiver au moment où les larves peuvent causer le plus de dégâts. 

Durant la première partie du cycle végétatif, anticiper les manques en utilisant des analyses de sève dès le stade 2 feuilles et corriger les déséquilibres par des apports nutritifs précoces va appuyer la croissance dynamique du colza. Après interprétation de plusieurs centaines d’analyses de sève par l’équipe d’agronomes AgroLeague sur la campagne 2020-2021, les éléments les plus carencés en début de cycle étaient le magnésium (en carences sur plus de 70 % des colzas analysés), le bore (50 %), le calcium (40 %) et le molybdène (40 %). Ces éléments peuvent être apportés en foliaire à des coûts faibles : entre 5 et 15 euros/ha. 

Associer le colza à des plantes compagnes perturbe les insectes 

Accompagner le colza dans la première partie de son cycle végétatif avec des légumineuses gélives permet de réduire les dommages occasionnés par les altises adultes à l’automne. La biomasse produite à l’automne par les plantes compagnes crée une perturbation visuelle, olfactive et mécanique pour les insectes ravageurs du colza. La diminution observée des morsures d’altises peut aller de 30 à 70 % grâce au couvert associé avec peu de différence entre les différentes associations. Ces diminutions d’attaques à l’automne peuvent également permettre de réduire les dégâts liés en sortie d’hiver. Les légumineuses les plus efficaces pour réduire les attaques d’insectes sont la féverole et le fenugrec.

Un mélange fonctionnel de colza associé avec des plantes compagnes peut permettre de diminuer la pression mais ne peut anéantir le risque à lui seul. En l’absence de période de froid très marquée durant l’hiver, les altises migrent plus tardivement mais de manière continue. Les vols peuvent donc se prolonger jusqu’après la destruction des plantes compagnes, période à laquelle les interférences liées à la présence du couvert n’ont plus lieu. Il est donc important de surveiller la présence des altises durant toute la période hivernale, notamment grâce à la mise en place de cuvettes jaunes et du test Berlèse.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders