Imprimer
Commentaires
Gestion du salissement

Le scalpage, solution crédible de gestion du salissement en agriculture de conservation des sols sans glyphosate

Publié le 17/05/2022 - 09:00

Bien qu'il ne soit pas totalement à la hauteur du glyphosate, le scalpage est une alternative crédible au désherbant total à condition de le compléter d’autres leviers. Crédit photo: Pixel6TM

S’il y a peu de doute sur l’efficacité moindre des modalités "dose réduite de glyphosate" et "témoin sans glyphosate" par rapport à la modalité "témoin glyphosate" dans le cadre du projet SOLutions ACS porté par l’Apad depuis 2019, Alicia Régis, coordinatrice expérimentations techniques au sein de l’Apad, avoue que "la modalité scalpage est en moyenne la plus proche de la modalité témoin glyphosate. En revanche, il existe une grande variabilité entre les différentes plateformes. Parfois, la modalité scalpage est aussi efficace que la modalité témoin glyphosate, parfois elle affiche un résultat similaire aux autres modalités, donc moindre…".

Difficile donc de conclure sur cette modalité. Cela étant dit, il est difficile aussi de comparer la modalité scalpage des différentes plateformes. Comme les agriculteurs testeurs sont en agriculture de conservation des sols depuis plusieurs années, ils ne sont pas équipés de ce genre d’outils et ont donc dû solliciter leurs voisins. De fait, les matériels utilisés pour scalper étaient très différents. Certains ont utilisé une fraise rotative Horsch, d’autres des outils à dents et socs à pattes d’oie, d’autres encore des outils à disques indépendants, voire une herse rotative. Difficile de conclure de la réelle efficacité du scalpage dans ces conditions.

Mais il est cependant à mettre en avant que les résultats du scalpage sont loin d’être ridicules au regard de sa mise en œuvre dans ce projet. Sans compter les difficultés pour les agriculteurs de s’accommoder d’une pratique qu’ils ne maîtrisent pas. Toutefois, il est certain qu’au vu des résultats de ce projet, il est encore difficile d’envisager l’agriculture de conservation des sols sans glyphosate ni travail du sol. Des pistes agronomiques existent cependant.

La succession culturale, couverts végétaux compris, est essentielle

La réussite de couverts végétaux couvrants et étouffants est un vrai levier de gestion du salissement en l’absence de glyphosate. Alicia Régis précise "que le couvert végétal doit être suivi d’une culture sur laquelle il est possible d’utiliser des solutions chimiques permettant de gérer la flore présente. Ce sont deux conditions sine qua non pour maintenir une parcelle propre tout au long d’une rotation".

Or, les espèces adventices ne sont pas toujours celles que l’on pense. Il y a d’un côté les espèces sauvages, telles que le ray-grass, le brome, le vulpin, la matricaire, le gaillet, la ravenelle ou encore les renouées qui ont été les espèces sauvages les plus dérangeantes sur les plateformes de démonstration. Mais il faut aussi compter sur les espèces cultivées qui repoussent, comme l’avoine, le seigle, la féverole, le trèfle ou encore la vesce. Si des successions culturales ont montré un certain effet bénéfique, il est trop tôt, après seulement trois années d’essai, pour conclure définitivement. Des alternatives au glyphosate sont néanmoins trouvables. Il s’agira toutefois de plusieurs solutions à combiner.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders