Imprimer
Commentaires
Betterave sucrière

La tolérance à la jaunisse virale de la betterave bientôt dans les champs

Publié le 22/06/2022 - 10:27

Le screening variétal réalisé par Deleplanque permet d’observer assez aisément les variétés tolérantes à la jaunisse virale de la betterave. Crédit photo : Deleplanque

La sélection variétale est un compromis. Pour la betterave sucrière, il s’agit notamment d’intégrer le rendement en sucre par hectare, la tolérance à la cercosporiose, aux nématodes et encore à la forte pression rhizomanie. Depuis longtemps, la jaunisse virale de la betterave fait partie des tolérances recherchées. Il y a déjà plusieurs années qu’elle figure dans le top 5 des priorités de sélection du groupe Deleplanque. Désormais, elle est au premier rang avec la productivité. Deleplanque accélère donc sa recherche afin de consolider son offre génétique tolérante à la jaunisse virale de la betterave en prenant en compte les besoins du marché actuel. La perspective de solutions concrètes se rapproche désormais.

Fin août aura lieu le premier symposium jaunisse Deleplanque à l’attention de l’ensemble de la filière betteraves à sucre. Pour le semencier, ce sera l’occasion d’afficher son optimisme dans la lutte contre la jaunisse virale de la betterave grâce à la génétique. Ce symposium a pour objectif de présenter la place majeure qu’aura demain la génétique comme solution face à la jaunisse virale de la betterave. Les premiers résultats tangibles et utilisables seront présentés à cette occasion.

Les premiers résultats poussent à l’optimisme

Le semencier a récemment effectué un screening de ses variétés commercialisées ou prêtes à l’être sur le territoire européen afin d’identifier celles qui portent déjà une tolérance à la jaunisse virale de la betterave. Ce travail mené dans le cadre du projet Probeet a permis de mettre en évidence la tolérance de certaines variétés de betteraves à cette maladie.

Maxime Bouton, directeur de l’activité betteraves sucrières au sein du réseau Deleplanque-Saaten-Union précise : « Les variétés identifiées comme tolérantes ne sont pas celles affichant le meilleur potentiel de rendement en sucre, mais elles affichent, pour certaines, un rendement acceptable à la fois pour les planteurs et pour l’industrie sucrière. C’est un premier pas vers une réduction du risque jaunisse. »

Des premiers résultats qui rendent optimiste le semencier qui a déjà engagé d’autres travaux visant à proposer des variétés tolérantes à la jaunisse virale de la betterave tout en assurant une productivité attendue par le marché à horizon 2025-2026. Ces travaux sont menés dans le cadre du projet Modefy.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders