Imprimer
Commentaires
Système de production

La méthanisation accélère la transition vers la réduction du travail du sol

Publié le 14/11/2022 - 09:20

L’exportation d’une partie des Cive ou des cultures dédiées à la méthanisation encourage, dans certains cas, le passage vers une réduction du travail du sol, voire le semis direct. Par sa composition, le digestat injecté dans le sol apporte des éléments sous forme minérale rapidement disponibles, ce qui manque souvent dans ce système de production, tout du moins au début.

"La méthanisation incite à réduire le travail du sol, explique Cyrille Gaimon, agriculteur et éleveur de porcs dans l’Indre et gérant d’une unité de méthanisation en cogénération. Au printemps, le temps nous est compté. Aussitôt la récolte des Cive effectuée, il faut optimiser les créneaux disponibles pour semer au plus vite les cultures afin de ne pas perdre de rendement."

Grégory Vrignaud, gérant d’ACE méthanisation, est également convaincu que la méthanisation permet la transition vers la réduction de travail du sol, voire vers le semis direct. "Cependant, il convient d’être vigilant vis-à-vis de la compaction des sols et du risque de faims d’azote, le temps que le cycle de fertilité se mette en route, prévient-il. En injectant du minéral dans le système par le biais du digestat, cette transition peut être accélérée. Ce n’est pas antinomique contrairement à certaines idées reçues. Le système est plus équilibré en azote et en énergie produite."

Adapter le travail du sol à la période d’épandage du digestat

"Idéalement, le digestat doit être enterré pour perdre le moins possible de sa valeur agronomique, prévient Guillaume Debreuve, agriculteur dans l’Aube et gérant d’une unité de méthanisation en injection. Certaines pratiques de travail trop superficielles entre la Cive d'hiver et la seconde culture sont alors exclues, car les conditions climatiques ne sont, en général, pas favorables (temps plus chaud et sec). En revanche, si le digestat est épandu pour fertiliser la culture d'hiver, il est possible de limiter le travail du sol avant l'implantation de la culture en profitant de créneaux météo plus favorables. Une fertilisation en sortie d’hiver est envisageable sur la végétation en place à l'aide d'un pendillard ou d'injecteurs à «disques prairie». Afin de maintenir l'humidité résiduelle du sol en été, l'utilisation d’un strip-till, par exemple, permet d'implanter la seconde culture sans travailler l’ensemble de la parcelle. La fertilisation est alors minérale à moins d’utiliser des injecteurs à disques ou à dents pour épandre le digestat. En contrepartie, le sol risque d’être un peu plus desséché, pouvant pénaliser la vitesse de la levée de la culture."

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders