Imprimer
Commentaires
Analyse de terre

La matière organique du sol révélée par l’analyse de terre

Publié le 23/01/2023 - 10:00

Le type des produits organiques apportés au sol dépend de la nature de la matière organique du sol. © Image'in/Adobe Stock

La matière organique (MO) totale du sol est subdivisée en MO dite libre et MO liée (stable). Selon leur taille, toutes deux assurent des fonctions différentes. La MO libre, de taille supérieure à 50 µm, est plus jeune donc plus riche en carbone et plus facilement dégradable. Elle assume la fonction nutritive et énergétique de la vie du sol. Quant à la MO liée, de taille inférieure à 50 µm, elle joue le rôle de liant entre les particules fines d’argile et structure ainsi le sol.

Le ratio MO/argile idéal à partir 0,17

« Le sol fonctionne pour nourrir les plantes mais également pour consolider son édifice, avec des composés carbonés plus complexes qui agissent sur sa capacité de rétention des éléments minéraux, explique Raphaël Martial, fondateur de l’organisme de formation Terreom. Il est donc nécessaire d’investir dans le carbone, et d’en diversifier les sources apportées au sol. Il convient de trouver le juste équilibre pour servir une vie du sol à court terme et maintenir la longévité et la solidité du sol à long terme (fertilité physique). »

Robin Fischer, ingénieur agronome chez Celesta-lab, précise qu’une « analyse classique de sol n’évalue pas l’état physique de ce sol. En revanche, le ratio MO/argile (mesuré par une analyse granulométrique) donne une tendance et un objectif de teneur idéale de MO à atteindre pour assurer une bonne stabilité structurale du sol en surface ». Plus il y a d’argile, plus le sol doit contenir de la matière organique pour se structurer. D’après des travaux réalisés en Suisse dans un contexte local particulier, le ratio MO/argile idéal se situe à 0,17. En aucun cas ce ratio n'indique l’état de la structure du sol plus en profondeur, plutôt diagnostiqué par des observations au champ et un test bêche.

80 % de MO liée et 20 % de MO libre

Chez Celesta-lab, un référentiel interne, issu d’une base de données importante d’analyses de sol, indique que s’il manque de la MO liée dans le sol alors il vaut mieux privilégier l’apport de MO qui a la même fonction, des composts par exemple. En revanche, s’il manque de la MO libre, des apports de fumiers pailleux non compostés seront préférables. Souvent, l’équilibre recherché dans le sol est comme suit : 80% de MO liée et 20% de MO libre. Ces données restent toutefois très générales et varient selon la texture du sol considéré (davantage de MO libre et moins de MO liée pour un sol sableux, et inversement pour un sol argileux).

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders