Imprimer
Commentaires
Gestion

Flambée de l’azote, quelle stratégie adopter pour ma fertilisation ?

Publié le 07/11/2021 - 12:41

Céréales à paille: adapter sa fertilisation en tenant compte des coûts©Pixel image

La gestion en "bon père de famille" est un gage de réussite pour tout agriculteur qui se respecte. En règle générale, concernant la fertilisation azotée, l’optimum technique est recherché. Je calcule la dose d’azote prévisionnelle grâce à la méthode des bilans, et j’ajuste en cours de campagne mes apports.

Dans le contexte actuel de flambée des prix de l’engrais azoté, alors que l’on est en pleine période de semis, il convient de s’interroger sur le fait que cet optimum technique soit compatible avec l’optimum technico-économique.

Résumons la question: faut-il revoir à la baisse ses apports ?

Pour répondre à cette question, il est aussi primordial d’intégrer à sa réflexion le prix de vente des céréales, qui lui aussi, est en train de battre tous les records.

Pour vous aider dans cette réflexion, l’institut Arvalis a publié une matrice qui permet de définir son optimum technico-économique en fonction des différents paramètres (prix de l’azote et prix du blé).

Selon les analyses réalisées par Arvalis (600 essais historiques), retenons deux cas de figure qu’Arvalis résume de la manière suivante :

"Pour un prix d’achat des engrais au cours actuel du marché (de l’ordre d'1,95€/kg d’azote pour de l’ammonitrate) et pour un prix du blé négocié pour la prochaine campagne à 230€/t, il faudrait réduire la fertilisation azotée d’environ 20kgN/ha par rapport à l’optimum technique" (cas 1 : cercle rouge sur la figure). Cependant, Arvalis alerte sur le fait que la réduction de la dose totale peut engendrer une baisse de la teneur en protéines. Dans certains cas, cette baisse pourrait conduire à des réfactions, et donc à une diminution du prix du blé déjà négocié.

"Et en faisant l’hypothèse que le prix du blé négocié pour la prochaine campagne atteigne 260€/t, et sur la base d’engrais azotés achetés actuellement, la réduction de la dose d’azote ne serait plus que de 15kgN/ha pour viser l’optimum technico-économique" (cas 3 : cercle vert sur la figure).

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders