Imprimer
Commentaires
Nord Céréales

Un objectif de 2Mt de céréales exportées via Dunkerque pour 2021-2022

Publié le 26/11/2021 - 11:04

Les travaux de modernisation et d’accroissement du site de Nord Céréales visent à maintenir la compétitivité de ce silo portuaire.
 

À la fin décembre, nous serons à 1,032Mt de céréales exportées, soit la même quantité que l’année précédente à la même date, évoque Joël Ratel, directeur de Nord Céréales, lors de l’AG qui s’est déroulée le 19 novembre.

C’est donc un bon chiffre pour cette campagne 2021-2022 qui a connu une période de travaux de modernisation sur le site de Nord Céréales situé au port de Dunkerque et une moisson compliquée.

L’objectif à se fixer est d’arriver en juin 2022 à 2Mt, souligne le directeur.

Pour la campagne précédente, 2,2Mt de céréales ont été exportées, ce qui a permis à Nord Céréales d’arriver en deuxième position des ports français après Rouen et ses 6,45Mt de céréales exportées.

La destination majoritaire reste la Chine:

Nous avons la qualité pour le faire, ajoute Joël Ratel. Nous allons travailler le grain afin d’arriver à un PS de 76.

Un autre contrat, qui permettra de valoriser la qualité de cette récolte 2021 sur la Chine, est le "feed", blé fourrager. Selon le directeur, la différence de prix entre le food et le feed est de 25€/t. Au port de Dunkerque, pour cette campagne 2021-2022, un bateau pour les Philippines a été chargé, un autre pour Cuba et un autre encore pour l’Algérie.

Des perspectives vers le Maroc et l'Égypte

Rappelons que l’Algérie a pris zéro bateau français lors de l’appel d’offres fin octobre. Joël Ratel et Laurent Bué, président de Nord Céréales, restent toutefois optimistes malgré la situation:

La nature a horreur du vide. Les exportateurs vont trouver d’autres marchés. Tous les ports peuvent charger pour l’Algérie, mais tous ne peuvent pas faire des panamax complets comme nous à Dunkerque, à destination de l’Égypte, du Pakistan et des Philippines.

Des discussions sont en cours avec le Maroc pour un PS à 74, précise Joël Ratel.

Et il ajoute :

Le marché égyptien devrait s’ouvrir en alimentaire.

Avec un PS de 76, 13% d’humidité, 200 d’Hagberg et 11,5 de protéines, Nord Céréales pourrait répondre à leurs critères de qualité.  

Mais face à la hausse des prix de l’énergie et du fret maritime, la France pourrait perdre en compétitivité sur les destinations asiatiques, pourtant fortement demandeuses de céréales françaises, souligne Joël Ratel.

Les travaux de modernisation et d’accroissement du site visent justement à maintenir la compétitivité de ce silo portuaire.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders