Imprimer
Commentaires
Arnaud Chanclou, céréalier, Sarthe

S’installer après 10 ans loin des champs

Publié le 31/03/2015 - 09:39

Après dix ans passés comme commercial informatique puis conseiller clientèle en banque, Arnaud Chanclou, 34 ans, a fait le choix de reprendre l’exploitation familiale céréalière de 140 ha au nord du Mans.

dsc_0243ok.jpg

Lorsqu’il passe son Bac ES puis ses BTS commerce et Informatique/gestion il y a dix ans, il n’envisage pas de reprendre l’exploitation familiale sur la commune de Longis, jouxtant Mamers, au nord du Mans. Pourtant, le voilà aujourd’hui dans la dernière phase de son projet d’installation, pour reprendre la suite de son père Jean-Claude à six mois de la retraite. L'exploitation compte 140 ha de céréales. Arnaud a l'ambition de « devenir indépendant et de vivre de mon métier de céréalier. »

À 34 ans, Arnaud Chanclou voit aujourd’hui ses premières expériences comme des atouts pour envisager son nouveau métier.

Je suis resté sept ans comme vendeur puis manager dans le secteur informatique d’une grande surface. Mon envie d’être autonome m’a poussé à m’installer auto-entrepreneur en vente et dépannage informatique durant un an et demi. Après des résultats fluctuants, j’ai été au chômage, avant de devenir conseiller clientèle au Crédit Agricole pendant deux ans. Mes études et ces premières activités me permettent aujourd’hui d’être à l’aise sur l’outil informatique, mais aussi pour les discussions face aux banques, ou les négociations pour les différents contrats.

En 2012, voyant son père approcher de la retraite, il décide de revenir à l’agriculture pour reprendre le flambeau. Fils unique, il n’imagine pas la vente de ce patrimoine familial, et saisit l’occasion d’avoir sa propre entreprise.

BPREA de 10 mois

Ne souhaitant pas reprendre un BTS agricole « trop long », Arnaud Chanclou opte pour un BPREA sur dix mois au Lycée agricole de Rouillon (Sarthe), financé en partie par la Région et pour le reste via Pôle Emploi. Durant cette formation, il suit des cours assez généralistes et techniques sur l’agriculture, même si, selon lui, « le vrai apprentissage sur fait sur le tas, aux côtés de mon père, mais cette formation est un minimum obligatoire pour envisager l’installation. » En parallèle, il prépare son projet d’installation accompagné par la chambre d’agriculture de la Sarthe. Une dizaine de journées SPI (stage de préparation à l’installation), lors desquelles il est possible d’appréhender les démarches réglementaires d’une installation et la construction de son projet. Une fois le dossier de demande d’exploiter monté et transmis à la DDT, et le Plan de développement de l’exploitation (PDE) réalisé avec la chambre, le voilà prêt à rencontrer les banques pour obtenir les prêts nécessaires à son installation.

Entre le rachat de parts sociales - bâtiments, matériel et 40 ha de terres en propriété - et l’achat d’un pulvérisateur neuf équipé de GPS, l’emprunt total se monte à 321000 euros. « Je vais rencontrer le Crédit Agricole, le Crédit Mutuel et les Banques Populaires, car il est important de voir ce que chaque opérateur peut proposer », explique le céréalier. Il bénéficie également d’une dotation Jeune Agriculteur d’environ 13000 euros.

Objectif : 200 ha

« Pour garantir la viabilité économique de l’exploitation, le but est d’atteindre 200 ha, mais ce ne sera pas facile vu le contexte local de concurrence, reconnaît-il. Je réfléchis également à développer d’ici quelques années une production de poulet label en petites unités, mais non en système intégré où vous n’êtes plus maître de votre activité ! » En fonction des prix des céréales et des intrants, des possibilités d’agrandissement mais aussi du niveau de soutien Pac, Arnaud Chanclou espère maintenir l’exploitation prospère, même s’il admet avoir quelques craintes, principalement liées aux « décisions politiques nationales et aux contextes mondiaux des prix dont nous sommes totalement dépendants ».

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders