Imprimer
Commentaires
Stockage du carbone

L’Inrae et Planet A® partenaires pour créer un indicateur mondial d’évolution des stocks de carbone dans les sols

Publié le 14/04/2021 - 11:05

Mesurer la quantité de CO2 que peuvent absorber ou émettre les parcelles agricoles en fonction des systèmes de production.

Le 9 avril 2021, l’Inrae et Planet A® ont annoncé leur partenariat pour le développement d’une méthode capable, à l’échelle de la parcelle et sur l’ensemble du globe, de mesurer la quantité de CO2 que peuvent absorber ou émettre les parcelles agricoles en fonction des systèmes de production.

"Si l’on veut que les agriculteurs s’engagent et que les politiques publiques suivent, il nous faut des indicateurs fiables et quantifiables", précise Philippe Mauguin, PDG de l’Inrae.

Si l’on connaît bien l’Inrae, il est toutefois utile de rappeler ce qu’est Planet A®. Il s’agit d’une initiative internationale qui place l’agriculture au cœur des solutions collectives pour répondre aux grands défis mondiaux.

"Assurer la sécurité alimentaire, préserver les ressources naturelles et lutter contre le réchauffement climatique, l’agriculture est une des réponses à ces trois sujets orthogonaux. Planet A® veut créer un lien pour croiser les expertises et est envisagé comme un véritable hub pour une agriculture innovante, durable et humaine. Elle dispose comme outils d’un forum mondial, d’instituts de formation et d’une Cité des agricultures portée par la ville de Châlons-en-Champagne", détaille Benoist Apparu, maire de Châlons-en-Champagne.  

Revenons à notre indicateur, baptisé Soccrop.  Il devrait être mis à la disposition des acteurs du monde agricole au début de l’année 2022. Il est utile de rappeler que près de 38 % des terres émergées du globe sont des terres agricoles. Elles sont souvent accusées d’être émettrices de gaz à effet de serre, mais une utilisation raisonnée et le recours à des pratiques vertueuses permet au contraire de les appréhender comme un moyen de lutter contre le changement climatique grâce au stockage de carbone. Mais, comme le rappelle Jean-François Soussana, vice-président de l’Inrae, expert du Giec et membre du conseil scientifique 4 pour 1000, "il y a une méconnaissance de la ligne de base du carbone dans les sols et de son évolution, cet indicateur pourra ainsi appréhender à l’échelle de la parcelle, de l’exploitation, de la région et du globe, cette ligne de base et l’éventuel stockage additionnel".

Quantifier la durée de couverture des sols agricoles

 

À l’occasion de la présentation de ce partenariat, les protagonistes ont rappelé que les grandes cultures avaient un potentiel de stockage de l’ordre de 5,5 pour 1 000, donc supérieur à l’objectif de 4 pour 1 000. En effet, une équipe de l’Inrae, sous la direction d’Éric Ceschia (Centre d’études spatiales de la biosphère, Cesbio) a mis en évidence un lien direct entre durée annuelle de couverture des sols cultivés et accumulation de carbone pour les grandes cultures en Europe. C’est sur cette base que repose le projet d’indicateur Soccrop de l’évolution de stockage de carbone dans les sols agricoles.

Ce projet comprend deux volets complémentaires. Le premier volet consistera à reprendre les données de l’analyse 4 pour 1000 afin d’analyser et de modéliser la relation entre la durée de couverture du sol et le potentiel de carbone à l’échelle de la France. Ces résultats donneront lieu à une publication au cours de l’année 2021.

Le deuxième volet du projet aura pour objectif de quantifier la durée de couverture des sols agricoles par les cultures annuelles ou les couverts végétaux à l’échelle parcellaire et sur l’ensemble des régions du monde. La collecte d’information se fera par les données satellitaires "Sentinel" de l’Agence spatiale européenne (ESA). Les premiers résultats sont attendus pour la fin 2022.

Donc, concrètement, grâce à cet indicateur, on sera en capacité d’observer dans quelles régions du monde l’augmentation de la durée de couverture végétale des sols cultivées augmente ou régresse.  La finalité est bien d’avoir un tableau de bord mondial pour suivre l’évolution des stocks de carbone dans les sols cultivés.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders