Imprimer
Commentaires
Télédétection

Les satellites pour une agriculture plus résiliente

Publié le 27/08/2021 - 17:18

Comprendre ce que les satellites mesurent pour établir des conseils concrets et pertinents.

Depuis la publication du pacte vert européen (fin 2019), les États membres se sont engagés à faire de l’Union Européenne le premier continent neutre pour le climat d’ici 2050. Pour ce faire, ils encouragent le développement des nouvelles technologies d’imagerie. Ils souhaitent fournir aux agriculteurs des conseils plus précis, pour tendre vers un système durable et moins consommateur d’intrants.

Depuis dix ans, de gros progrès de surveillance des conditions agricoles ont été possibles grâce aux données d’observation de la Terre et à une politique ouverte et libre sur la gestion de ces données. Disponibles gratuitement et basées sur des séries temporelles, ces informations ont permis le développement de nombreux modèles proposés aux agriculteurs. Planet Labs est une entreprise spatiale qui dirige actuellement la plus grande flotte de satellites d’observations de la Terre. Selon cette dernière, il faut au préalable comprendre ce que les satellites mesurent pour établir des conseils concrets et pertinents avec des niveaux de précision de plus en plus élevés.

 

De multiples bénéfices possibles pour l’agriculture

 

Grâce aux évolutions technologiques et aux données EO (Earth Observations), il est possible d’évaluer à un instant T le stock de carbone organique contenu dans le sol d’une parcelle et de déterminer sa séquestration au fil du temps. Par conséquent. Celui-ci est exprimé en kg/ha avec une résolution de 30 mètres. Cette mesure permet de générer des crédits carbone. Ces services rendus par de la haute technologie intéressent l’agriculture régénérative, uniquement soutenue par le crédit carbone et une certification spécifique.

Le réseau Geoglam, soutenu par les agences spatiales ESA et Yaxa, dispose de nombreuses données d’observation de la Terre. Grâce à ces informations pertinentes, il peut évaluer l’état d’une culture à l’échelle régionale, nationale voire mondiale et promouvoir ainsi les perspectives de marché. Chaque mois, Geoglam évalue le rendement potentiel des cultures du blé, du maïs, du soja et du riz à travers le Monde. Ces initiatives garantissent la transparence des marchés et anticipent les éventuelles catastrophes. De son côté, NextLand, alliance de plusieurs institutions et de fournisseurs de services au niveau européen, met à disposition des outils pour les agriculteurs, les forestiers ou les autorités publiques. NextLand souhaite utiliser les données d’observation de la Terre à des fins de surveillance agricole pour garantir des objectifs de production et réduire les coûts de production.

Face à ces nouvelles technologies, l’agriculteur peut s’interroger sur les obligations de résultat qui lui seront demandées à l’avenir et s’il ne sera pas davantage confronté à des spéculations sur les marchés.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders