Imprimer
Commentaires
Tribune

L’agriculteur est un offreur de solutions, il mérite d’être reconnu !

Publié le 15/03/2021 - 11:00

"Si elle se fait régénératrice, l’agriculture compte parmi les solutions de l’Anthropocène", selon Bertrand Valiorgue.

"L’agriculture régénératrice, ou de conservation, définit un objectif pour la profession agricole, celui de fournir des denrées alimentaires tout en préservant les quatre biens communs que sont l’eau, le sol, l’air et la biodiversité."  C’est en ces termes que Bertrand Valiorgue, spécialiste en stratégie d’entreprise, considère l’agriculture comme une solution de l’Anthropocène, nouvelle ère géologique.

"L’intelligence et l’innovation existent sur le terrain, constate Bertrand Valiorgue. Les pratiques et les solutions mises en place par les agriculteurs en sont la preuve." D’après le spécialiste, les objectifs sociaux de l’agriculture de nourrir la population et de réparer la planète par l’innovation doivent être soutenus. "Il faut disposer d’un nouveau contrat social autour de l’agriculture. La reconquête du monde agricole et la transition alimentaire se doivent d’être globales. C’est aussi aux collectivités territoriales de prendre toute la mesure des enjeux politiques, de souveraineté alimentaire et de transmission."

Réformer le monde agricole pour développer l’agriculture régénératrice

Pour faire émerger cette agriculture régénératrice, Bertrand Valiorgue émet quatre propositions.

- L’activité agricole mérite d’être redéfinie dans le droit rural. "Pour redonner de l’importance à l’agriculture au-delà de l’activité productive, la propriété du sol nécessite des réajustements."

- La révision du statut de l’exploitation agricole est indispensable. "C’est une entreprise à mission économique et à responsabilité. Les exploitations agricoles doivent sortir des normes et standards imposés. Nous devons casser les codes et innover, proposer de nouvelles sources de financement basées davantage sur des performances extra-financières."

- Le monde agricole a besoin de matrices de matérialité, c’est-à-dire d’outils de pilotage de gestion, pour faire émerger l’agriculture régénératrice. "Se focaliser uniquement sur la performance productive est un non-sens. L’agriculture manque d’indicateurs de transition ou d’outils stratégiques capables de fournir aux collectivités et aux élus des données sur son empreinte agricole."

- Une réforme de la comptabilité agricole serait nécessaire pour s’orienter davantage vers une comptabilité plus environnementale qui redonne le goût de l’initiative et de l’investissement aux agriculteurs. "Les comportements les plus vertueux ne sont pas chiffrés, ils ne sont pas visibles. Tout est centré sur une seule variable qu’est le prix, sans mise en avant des pratiques en amont. Je pense donc qu’il n’y aura pas de troisième révolution agricole sans une profonde réforme comptable ! "

 

 

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders