Imprimer
Commentaires
Commerce extérieur

La crise sanitaire entraîne une baisse des importations agroalimentaires

Publié le 02/06/2020 - 12:26

La crise sanitaire entraîne une baisse des importations agroalimentaires. ©Kalyakan/Adobe Stock

Les services statistiques Agreste du ministère de l'Agriculture ont publié fin mai un bilan du commerce extérieur de la France sur 1 an à fin mars 2020. Ce qu’il faut retenir c’est que l’excédent des échanges alimentaires atteint les 973 millions d’euros, soit une hausse de 55 millions par rapport à mars 2019 et ce malgré la crise.

Ce bilan positif s’explique par une contraction globale des échanges mais beaucoup plus significative pour les importations que pour les exportations.

Le solde concernant les produits bruts atteint un excédent de 546 millions d’euros (+47 millions en 1 an), et celui des produits transformés atteint les 427 millions d’euros (+8 millions en 1 an). Le solde des produits bruts est porté par les exportations de céréales, celui des produits transformés, par la baisse des importations (boissons, tourteaux et viande).

Vers les pays tiers, l’excédent annuel recule de 172 millions d’euros par rapport à mars 2019. Un recul justifié par la baisse des exportations de vins et spiritueux. À l’inverse les exportations de céréales, blé tendre vers la Chine et orge vers l’Arabie Saoudite sont en nette progression.

Vers les pays de l’Union européenne, le solde est excédentaire grâce à une hausse de 5% des exportations et une baisse de 2% des importations. La vente de produits transformés (produits laitiers, sucre et huile) contribue à 80% de la hausse. Les exportations de produits bruts vers les pays de l’UE sont, elles, portées par le maïs.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders