Imprimer
Commentaires
Protection fongicide des orges

Avec Systiva tout va pour la protection fongicide des orges semées à l’automne jusqu’au T2

Publié le 20/06/2022 - 08:57

En plus de couvrir la culture contre les maladies des semences, Systiva la couvre contre les maladies précoces de printemps. Crédit : M. Lecourtier/Média&Agriculture

Systiva est un traitement de semences à appliquer à 0,15 l/quintal offrant une efficacité sur les maladies foliaires précoces des orges d’hiver et de printemps semées à l’automne. Oui, vous avez bien lu, il s’agit d’un traitement de semences qui protège contre les maladies foliaires précoces impactant la culture au printemps. Cette nouvelle spécialité commerciale proposée par BASF, à base de 333 g/l de Xémium (fluxapyroxad), affiche une efficacité très élevée sur rhynchosporiose, sur oïdium et sur rouille naine. En revanche, elle n’a aucun effet sur les maladies de fin de cycle, telles que l’helminthosporiose et la ramulariose, qui doivent être gérées de leur côté par l’application en T2 à dernière feuille étalée d’une strobilurine ou d’une -azole.

Un avantage technique, économique et logistique

Les essais menés par BASF mettent en évidence un avantage de 2q/ha en faveur de Systiva dans une stratégie avec un traitement de semences à base de son nouveau produit suivi d’un T2 en comparaison d’un traitement de semences classique suivi d’un T1, puis d’un T2. Cette stratégie, dans un contexte de prix à 190 €/t d’orge brassicole, offre un gain net de 51 €/ha en faveur de la stratégie avec Systiva, chiffre grimpant à presque 100 €/ha avec le cours des marchés actuel. De plus, le fabricant avance une réduction d’IFT de l’ordre de 0,85. Cette solution permet d’éviter une intervention fongicide en végétation tout en affichant aussi une efficacité sur les maladies fongiques des semences, particulièrement contre M. Nivale, D. gramineum et le charbon nu.

Avantage collatéral de cette nouvelle solution de protection des cultures: une biomasse foliaire de la culture supérieure en sortie d’hiver, de l’ordre de 20 à 30%. Des observations similaires ont été réalisées sur le système racinaire de la culture.

Pour être complet, BASF prévient que la stratégie de protection fongicide intégrant Systiva ne doit surtout pas recourir à un SDHI en T2, car il s’agit de la famille chimique de leur nouveauté. Des essais sont menés sur d’autres céréales semées à l’automne actuellement, particulièrement le triticale, qui pourrait aussi jouir prochainement de cette solution de protection.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders