Imprimer
Commentaires

Coup de chaud sur les marchés des céréales après la publication du rapport de l’USDA

Publié le 13/05/2022 - 09:47

"La messe est dite", l’USDA a communiqué ses premiers éléments concernant ses prévisions pour la campagne 2022-2023. En blé, l’USDA baisse ses stocks mondiaux de fin de campagne au regard des baisses de production anticipées dans beaucoup de régions du monde. À date, les stocks fin de campagne sont donc estimés à 267 millions de tonnes (Mt), contre 279 Mt l’an passé et 291 Mt pour la campagne 2020-2021. Ces baisses de production (en comparaison à la campagne 2021-2022) valent pour le continent nord-américain et l’Union européenne (à cause de la sécheresse).

Concernant la région de la mer Noire, la production russe est pour l’heure estimée à 80 millions de tonnes et des exportations à 39 millions de tonnes. On peut dire que l’USDA prévoit une "campagne normale" du côté russe. En revanche côté ukrainien, l’USDA prévoit une production de 21 millions de tonnes, très en deçà de son niveau de production normal.

Un élément un peu surprenant concerne la production de blé en Inde. Pour l’heure l’USDA n'a pas changé ses prévisions, alors que la sécheresse qui sévit au nord-est du pays devrait entamer le potentiel de production.

Concernant le maïs, visiblement les retards de chantiers de semis inquiètent aussi l’USDA puisqu’il revoit à la baisse la production américaine de maïs. Les stocks fin de campagne sont légèrement revus à la baisse. Là aussi le ministère américain estime que la production de maïs en Ukraine pourrait être divisée par deux pour la prochaine campagne.

Hier soir sur Euronext et Chicago, les marchés ont donc terminé largement dans le vert.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders