Imprimer
Commentaires
Cycle des cultures

La somme de températures comme indicateur de prévision des stades des cultures

Publié le 24/11/2021 - 15:55

Selon la variété de blé, les besoins en degrés jour sont variables pour atteindre un même stade. ©tomertu StockAdobe.jpeg
Selon la variété de blé, les besoins en degrés-jour sont variables pour atteindre un même stade. Ce qui caractérise sa précocité.

 

Le concept de degrés-jours représente la chaleur accumulée par une plante. Elle se calcule de la manière suivante : (Température maximale de la journée – la minimale de la journée)/2 – le zéro de végétation de l’espèce considérée. Ces indications peuvent servir à mieux positionner les interventions sur les cultures.

"Il existe toujours une relation linéaire entre la température et le développement d’un végétal ou le cycle d’un ravageur, indique Benjamin Bois, maître de conférences en agroclimatologie à l’université de Bourgogne. Avec une vision rétrospective des conditions météorologiques, il est possible de comprendre la corrélation entre leurs besoins de températures et leur développement." Cet indicateur climatique est utilisé pour paramétrer des outils d’aide à la décision, basés sur des simulations de croissance.

Des besoins en température variables selon les gènes

"Les différences notables entre variétés de blé, lignées ou hybrides, sont liées à leur précocité, explique Marie-Hélène Jeuffroy, directrice de recherche à l’Inrae. Celle-ci est corrélée à une somme de degrés-jours, mais aussi à la sensibilité de la variété à la vernalisation (températures froides hivernales) et à la photopériode. La température est donc un des éléments permettant d’anticiper les stades phénologiques des cultures. Cependant, à partir du début de la montaison, la somme de températures reste assez stable entre deux stades, quelle que soit la précocité de la variété."

La donnée de température complète l’imagerie satellite

Dans le contexte actuel de réduction des produits phytosanitaires, les agriculteurs ont besoin d’outils pour les aider à mieux piloter leurs interventions. Avec l’indicateur "somme de températures", utilisable sur de nombreuses cultures, il est possible de prévoir les stades clés connus jusqu’à la date de récolte. Toutefois, Marie-Hélène Jeuffroy alerte sur l’utilisation de la température comme seul moyen de calculer l’apparition d’un stade. "Le calcul du cumul de températures peut comporter des erreurs. Le meilleur outil pour identifier un stade reste l’observation sur le terrain." Ces informations liées à la température sont maintenant de plus en plus intégrées dans les applications de modélisation. "Elles sont complémentaires à l‘imagerie satellite, indique Alexandre Diaz de l’entreprise Spotifarm. La somme de températures intervient dans la prévision de stade. Pour qu’elle soit fiable, il faut qu’elle soit calculée sur des données météo précises et des références historiques. Quant à l’image satellite, elle permet d’identifier différentes zones au sein de la parcelle. L’agriculteur dispose donc d’un ensemble d’informations utiles pour optimiser ses interventions et maîtriser ses charges."

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders