Imprimer
Commentaires
Biocontrôle

En pommes de terre, le biocontrôle soulage les solutions chimiques

Publié le 15/02/2021 - 14:53

La pression en pucerons sur pommes de terre lors de la saison 2020 est l’une des plus importantes jamais observée par les deux associés de Phytosol. Crédit photo : Phytosol

Techniquement, le biocontrôle a montré son intérêt dans la lutte contre les pucerons sur pommes de terre, en 2020, lorsqu’il était associé à la chimie. Il répond ainsi à une impasse technique dans l’attente de confirmer ces premiers essais.

"Pour le moment, nous n’avons pas estimé le coût de la stratégie intégrant le biocontrôle dans la protection contre les pucerons sur pommes de terre, soulignent Matthieu Lempereur et Samuel Boucher, les deux gérants de la société de conseil indépendant Phytosol. Avant de le chiffrer, nous cherchons d’abord à répondre à la question qui nous est posée : des problématiques de commercialisation des tubercules sont rencontrées par des producteurs de pommes de terre en raison de résidus de l’insecticide Teppeki. Les acheteurs exigent l’absence de résidu de cet insecticide. Or, Teppeki est la seule solution homologuée réellement efficace pour lutter contre toutes les espèces de pucerons en pommes de terre. Nous avons donc réfléchi à de nouveaux positionnements, de nouvelles doses et de nouvelles associations pour résoudre la problématique. Ainsi avons-nous testé différentes solutions de biocontrôle et notamment Vazyl Y (817 g/l d’huile minérale blanche), bien connue des producteurs de plants, en association avec Teppeki ."

Une efficacité sur les pucerons à la hauteur des références de synthèse du marché

Trois applications ont été effectuées les 16/05/2020 (au stade 60 % de levée), 20/05/2020 et 27/05/2020 à raison de 5 ou 7 l/ha de Vazyl Y à chaque passage associé à Teppeki (20 % de la dose homologuée) pour les deux premiers passages et Movento (produit non homologué en France sur cette culture) à 25 % de la dose d’usage autorisée sur betterave lors de la troisième pulvérisation. Malgré la réduction de dose de Teppeki de 80 %, la stratégie de lutte contre les pucerons a permis de réduire la population de "Myzus persicae" ailés de presque 80 %. La population de pucerons aptères a été encore plus fortement réduite.

Le biocontrôle trouve tout son sens en association

Matthieu Lempereur précise toutefois que les modalités à base de la solution de biocontrôle seule n’ont pas atteint les mêmes résultats. "La solution de biocontrôle Vazyl Y offre un très bon complément d’efficacité à Teppeki à dose réduite, mais n’est pas à la hauteur des attentes utilisée seule. Nous avons cependant pu remarquer que la synergie entre la solution de biocontrôle et les solutions chimiques offrait de belles perspectives. Et ce au cours d’une saison avec une pression pucerons comme nous en avons rarement connu."

Cela étant dit, les deux collègues n’oublient pas de préciser qu’il s’agit de leur première année d’essais sur le sujet et qu’il faudra donc consolider ces résultats. En attendant, ils ont atteint leur objectif de contrôle des pucerons sur pommes de terre tout en évitant la présence de résidus de Teppeki dans les tubercules. Résultats d’analyse de laboratoire à l’appui !

Les deux conseillers indépendants notent toutefois qu’ils ont dû revoir à la hausse le volume de bouillie par hectare par rapport à leurs habitudes pour assurer une meilleure efficacité de Vazyl Y. S’ils ont fait leurs essais à 200 l/ha pour des raisons pratiques, ils pensent que 150 l/ha seront suffisants à l’avenir.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders