Imprimer
Commentaires
Marchés agricoles

L’escalade en Ukraine enflamme les marchés agricoles

Publié le 11/10/2022 - 09:42

Ce début de semaine est marqué par une forte hausse des commodités agricoles sur les marchés financiers. La tonne de blé (échéance décembre 2022) enregistre une hausse de plus de 16 euros sur la journée et finit à 364,25 euros. Celle de maïs (échéance novembre 2022) augmente de 10,26 euros et termine à 366,76 €/t. La tonne de colza sur Euronext finit à 642,50 euros (+13 euros).

Une hausse principalement justifiée par le regain de tensions en mer Noire. Après l’attaque du pont qui relie la Crimée à la Russie ce week-end, la Russie a répliqué lundi par une salve d’attaques sur plus de 10 villes ukrainiennes, faisant une dizaine de victimes. Dmitri Medvedev, l’ancien président russe, a parlé d’un "premier épisode". La ministre des Affaires étrangères française, Catherine Colonna, a pour sa part parlé "d’une violation du droit de la guerre".

Dans ce contexte, personne ne sait jusqu’où seront capables d’aller Vladimir Poutine et son gouvernement. Pour Bernard Guetta, ancien journaliste spécialiste des questions géopolitiques devenu député européen, la Russie ne peut plus gagner la guerre: "Quoi que fasse ou ne fasse pas Vladimir Poutine, malgré ses crimes de guerre et ses menaces nucléaires, malgré ses bombardements des villes ukrainiennes et la violence de sa répression en Russie même, il ne peut plus gagner cette guerre, parce que ses troupes sont démoralisées et reculent sur tous les fronts, que ses ressources s’amenuisent, que sa «mobilisation partielle» a ouvert une crise politique, que ses alliés deviennent circonspects, que l’Asie centrale s’émancipe à la faveur du bourbier dans lequel il s’est plongé et que son premier cercle panique et se déchire publiquement", écrit-il sur son blog. Il estime par ailleurs qu’en désespoir de cause, la Russie va faire subir à l’Ukraine ce qu’elle a fait à Alep en Syrie, à savoir tenter de détruire au maximum le pays.

Les pays membres du G7, l'Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l'Italie, le Japon et le Royaume-Uni, se réunissent en urgence ce mardi 11 octobre 2022 pour parler de la situation. Les Occidentaux devraient intensifier leur aide vis-à-vis de l’Ukraine.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders