Imprimer
Commentaires
Campagne 2021

La filière céréalière ne veut pas être prise en otage de la guerre des prix

Publié le 20/08/2021 - 09:42

Répercuter la hausse du blé sur les produits finis. © Elypse/Adobe Stock

Dans un contexte de hausse significative des prix mondiaux sur le marché international, l’interprofession représentative de la filière céréalière, Intercéréales, insiste sur la nécessité de répercuter cette évolution des prix sur l’ensemble de la chaîne.

Alors que les moissons peinent à se terminer dans une grande moitié nord de la France, Intercéréales rappelle que la production française, attendue en hausse de 15%, sera en capacité de satisfaire les besoins sur le marché domestique et que la France restera exportatrice nette de céréales pour la campagne 2021/2022. Pour rappel, le volume attendu est de 36,7 millions de tonnes (contre 29,1 Mt en 2020/2021). En juillet dernier, FranceAgriMer projetait un premier panorama de la campagne commerciale à venir, et prévoyait un disponible export à 17,9 Mt (UE+pays-tiers).

Précisons qu’il est cependant un peu prématuré d’avoir une vision précise de la qualité produite. Toutefois, à l’échelle internationale, les perspectives de faibles récoltes, en Russie et aux États-Unis notamment, entraînent les cours mondiaux à la hausse. Par ailleurs, il faut rappeler que les stocks sont particulièrement bas. L’interprofession se réjouit de cette conjoncture en rappelant : « Si les prix se maintiennent durablement, ils permettent une juste rémunération des producteurs, d’autant plus indispensable après plusieurs années extrêmement difficiles. »

Dans ce contexte, Intercéréales rappelle qu’elle soutient l’ensemble des entreprises de la chaîne alimentaire qui souhaitent que cette hausse de prix soit répercutée auprès de leurs clients et de la grande distribution. Consciente que la part de la matière première n’est pas le seul élément à considérer dans l’élaboration des prix finaux, l’interprofession précise qu’il est inconcevable que les entreprises de production, de commercialisation et de transformation soient toujours prises en otage de la guerre des prix.

Pour rappel, Intercéréales est l’interprofession de la filière des céréales, représentative des organisations professionnelles du secteur. En début d’été, elle a fusionné avec Passion céréales et France Export Céréales.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Relations Culture
  • TCS
  • Viti Leaders