Imprimer
Commentaires
Colza

Les variétés de colza très précoces à floraison, mirages pour les méligèthes

Publié le 10/06/2022 - 09:13
par KWS

Une variété piège plus précoce à floraison que la variété d’intérêt participe à attirer les méligèthes. Crédit : M. Lecourtier/Média&Agriculture

Le colza est réputé être une culture gourmande en intrants phytosanitaires, principalement en insecticides en raison d’une problématique montante sur les ravageurs d’automne (grosses altises et charançons du bourgeon terminal) et de la pression méligèthes au printemps. Les différents acteurs de la culture tentent de changer la donne en substituant tout ou partie des interventions insecticides par des solutions alternatives.

KWS Miranos, nouveauté sur le marché face aux méligèthes

Pour les méligèthes, l’objectif est d’attirer les insectes sur une variété piège plus précoce à floraison que la variété d’intérêt, afin que cette dernière ne pâtisse pas de dégâts d’altises. L’arrivée sur le marché de la variété KWS Miranos ouvre de nouvelles perspectives. Luc Vandeputte, animateur du groupe agriculture de conservation des sols au sein de la coopérative Agora, lui voit deux avantages: "Avec un rendement estimé à 106% des témoins lors de son inscription, la variété hybride KWS Miranos pourrait bien faire mieux que simplement attirer les méligèthes. Elle peut parfaitement participer à maintenir, voire améliorer, le potentiel de rendement de la culture. Ce premier avantage est complété par une bonne richesse en huile qui devrait impacter favorablement la qualité de la récolte finale."

Bien doser la variété piège dans le mélange

Le premier objectif de la variété nouvellement inscrite par KWS vise à s’affranchir d’insecticide au printemps sur la culture. Pour ce faire, le semencier préconise d’introduire la variété KWS Miranos à raison de 15% du mélange variétal dans le semoir. Les 85% restants étant réservés à la variété d’intérêt. Le semencier avance une capacité de compensation importante de sa variété lui permettant de ne pas impacter négativement le rendement de la culture; même avec une pression méligèthes importante.

 

Les essais menés par Luc Vandeputte sur les plateformes d’essais de la coopérative Agora l’incitent à un discours légèrement différent: "D’abord, nous nous sommes rendu compte par nous-même que le principe des variétés pièges à méligèthes est efficace. En revanche, nous avons mis en évidence que la variété piège se substitue totalement à une intervention insecticide dès lors qu’elle est ajoutée à la variété d’intérêt à hauteur de 20 à 25% en plus de la dose pleine de la variété d’intérêt. Concrètement, l’agriculteur sème donc 40 grains/m2 de sa variété d’intérêt, selon les recommandations en vigueur pour ses conditions de semis, et y ajoute 8 à 10 grains/m2 de la variété piège à méligèthes KWS Miranos. Nous avons validé cette stratégie lors de campagnes précédentes, où la pression méligèthes était importante. Les parcelles témoins avaient alors accusé une perte de rendement de l’ordre de 5 à 10%, quand les parcelles avec KWS Miranos en complément de la variété d’intérêt maintenaient leur potentiel de rendement."

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders