Imprimer
Commentaires
Maïs

Les premiers dégâts économiques de la chrysomèle sur maïs seront bientôt visibles

Publié le 03/01/2022 - 12:11

Il est loin le temps où il fallait chercher longtemps pour trouver une chrysomèle. Dans les régions infestées, elles remplissent les pièges, présageant des impacts économiques dans les années à venir. Credit : GingerCat/Adobestock

Longtemps cantonnée à des mesures d’ordre réglementaires, la lutte contre la chrysomèle du maïs doit désormais passer à la vitesse supérieure, au risque, sinon, d’observer un impact économique de l’insecte chez les maïsiculteurs.

Arvalis – Institut du végétal note sur son site Internet: "En 2021, des symptômes imputables à la chrysomèle du maïs ont été observés sans aucune difficulté dans les régions les plus infestées: en plaine d’Alsace, dans la vallée du Grésivaudan et dans les marais de Bourgoin-Jallieu."

L’institut technique note que les seuils utilisés respectivement aux États-Unis et en Italie, 5 et 10 adultes capturés par piège et par jour, pour recommander de ne pas cultiver de maïs l’année suivante dans la parcelle concernée, ont été atteints cette année dans les régions précédemment citées. Arvalis préconise donc "de ne pas cultiver de maïs en 2022 dans les parcelles de maïs où les captures sur pièges chromatiques dépassent 5 individus par piège et par jour en 2021, soit respectivement 20% des parcelles surveillées avec ce type de piège en Alsace et 35% en Rhône-Alpes. La rupture de monoculture doit être mise en œuvre sans tarder dans ces parcelles".

La chrysomèle colonise toujours de nouvelles zones de production

Deux types de piège sont à disposition des producteurs de maïs pour évaluer le niveau de risque sur leur parcelle: les pièges chromatiques de couleur jaune permettant de mieux appréhender l’abondance de population à l’approche des seuils de nuisibilité sur la culture, et les pièges à phéromones, dont le seuil de saturation plus bas ne permet pas de bien évaluer l’abondance des insectes quand celle-ci approche des seuils cités plus haut.

Selon les résultats de ces pièges, Arvalis indique la conduite à tenir pour les campagnes suivantes. Si les régions les plus infestées sont principalement concernées, la chrysomèle n’arrête pas sa conquête de l’hexagone et gagne chaque année de nouvelles zones de production de maïs.

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders