Imprimer
Commentaires
Campagne 2022

La France s’achemine vers sa plus faible production de maïs depuis trente ans

Publié le 14/09/2022 - 09:22

Excès de températures et sécheresse persistance, la production de maïs en France est attendue en fort recul. Les autres cultures de printemps ne sont pas épargnées, bien que la betterave à sucre résiste mieux.

Agreste, le service de la statistique du ministère de l’Agriculture, a publié le 13 septembre ses dernières prévisions de récolte pour les cultures de printemps de la campagne 2022.

À propos du maïs, Agreste titre: "Très faible niveau de production pour le maïs". En effet, la production de maïs grain (hors semences) est estimée à 11,3 millions de tonnes (contre 14,4 millions de tonnes en 2021 – source FranceAgriMer). Il s’agirait de la plus faible récolte depuis 1990. La note de conjoncture précise que cette forte baisse est liée à la fois au recul des surfaces emblavées et à la chute des rendements causée par la sécheresse. Ainsi, le rendement moyen national est estimé à 84,4 q/ha, contre 104 q/ha en 2021. Agreste précise que le niveau de rendement de 2021 était somme toute relativement élevé. Cette baisse semble généralisée à l’ensemble du territoire, mais particulièrement marquée dans la région Grand Est et en Occitanie.

Le maïs fourrage n’est pas épargné par cette conjoncture; la production nationale est attendue à 14,5 millions de tonnes, en baisse de 17,5% par rapport à la campagne précédente et en déclin de 15,4% par rapport à la moyenne 2017-2021.

Les rendements de tournesol altérés par la sécheresse

Le conflit en Ukraine qui perdure depuis la fin du mois de février a encouragé les agriculteurs à augmenter leurs surfaces de tournesol (+22,5%). Mais le potentiel de rendement a été significativement pénalisé par la sécheresse. Il est estimé à 21,7q/ha (-5,7q/ha par rapport à 2021). La production de tournesol est estimée à 1,9 million de tonnes pour la campagne 2022, en repli de 2,9% par rapport à 2021, mais en hausse de plus de 20% par rapport à la moyenne 2017-2021.

Le constat est identique pour le soja. Les surfaces emblavées enregistrent une forte hausse (17,7%), mais les rendements sont en nets reculs (22,8q/ha en 2022, contre 28,5q/ha en 2021). Ainsi, dans la principale région de production, les Midi-Pyrénées, rendement et production chutent respectivement de 28,8% et 23,2% par rapport à la campagne précédente.

S’agissant des protéagineux (pois et féveroles), la campagne 2022 est marquée par un recul des surfaces, tandis que les rendements sont quasi stables d’une année sur l’autre.

La betterave à sucre plus résiliente vis-à-vis de la sécheresse

Les prévisions de récolte pour la betterave à sucre sont estimées à 33,3 millions de tonnes, alors que les premiers arrachages vont démarrer. La production serait donc en baisse de 3% par rapport à 2021 et de près de 10% par rapport à la moyenne quinquennale. Le rendement moyen estimé à 832,3q/ha est en baisse par rapport à 2021, mais supérieur à la moyenne sur cinq ans. La note de conjoncture précise que, par rapport aux autres cultures, la culture de la betterave à sucre résiste mieux à la sécheresse.

 

Ajouter un commentaire

Pour ajouter un commentaire, identifiez-vous ou créez un compte.

Produits à comparer

Nos publications

  • Circuits Culture
  • Cultivar Élevage
  • Culture Légumière
  • TCS
  • Viti Leaders